A-
 A 
A+
   Facebook   
 
Pôle social

Destinés en priorité aux enfants et aux jeunes défavorisés de 6 à 18 ans - en difficultés familiales, scolaires et sociales - ces ateliers thématiques sont animés par des artistes professionnels et encadrés par des éducateurs sociaux.
Ils se déroulent tous les mercredis pendant trois trimestres et lors des vacances scolaires (1 ou 2 semaines de 5 jours) sauf pendant celles de Noël.
Tous les domaines artistiques peuvent être explorés : arts plastiques (peinture, sculpture, installation, land-art, photo, vidéo…), arts vivants (théâtre, chorégraphie, chant), écriture, musique…

Programme 2017

Vacances d'hiver

6 au 10 février 2017

MARCFVrencontredansespace2017web« Rencontre dans l’espace »

Artiste : Marc Flora

Elle est plasticienne. Elle vit et travaille à Montreuil. Elle est titulaire d’une licence artistique à l’université Paris 1, en 2009. Son travail interroge la naissance des images, la frontière entre réalisme, imaginaire et abstrait. Elle cherche à retrouver un rapport instinctif et collectif à la création par l’expérimentation et la variété des techniques.

http://floramarc.overblog.com/

Au cours de cette semaine d’atelier, nous avons construit un imaginaire collectif autour de l’invention d’un « autre » et d’un ailleurs lointain : l’extra-terrestre et son environnement.
Sur le principe du cadavre-exquis, les enfants ont réalisé des dessins /peintures d’extraterrestres qui ont été regroupés dans un livre. Ils ont créé des exoplanètes en papier mâché, des véhicules spatiaux en plâtre, bois et métal agencés ainsi qu’une structure complexe « le puzzle-code de navigation spatiale et de communication avec les extraterrestres ».

GAUCHERSVleshabitants2017web"Les habitants" - atelier externalisé au sein du foyer d'accueil et d'orientation de Bessancourt

Artiste : Sophie Gaucher

Sculpteur et dessinatrice, elle crée aussi des dessins animés. En 2005, elle a obtenu le Diplôme national d’arts plastiques à Poitiers puis, en 2011, le Diplôme national supérieur d’arts plastiques à l’École nationale supérieure des beaux-Arts de Paris. Fortement encrés dans l’organique, ses dessins semblent s’engendrer d’eux-mêmes, en d’infinies modulations constituant un bestiaire fantastique et drôle. À côté de ses expériences d’édition, elle confronte ses graphismes tortueux à l’espace à l’occasion d’interventions in situ. Elle vit et travaille au Pré-Saint-Gervais.

Le projet "les habitants" avec Sophie Gaucher, mené en parallèle de l'installation in situ de Roman Gorski avec les enfants du foyer de Bessancourt donne la possibilité de créer, jouer, inventer sur l'idée du refuge. Les propositions des enfants ont servi de point de départ aux créations qui ont rapidement fait émerger une créature à la fois végétale et animale, et un peuple d'animaux étonnants.
L'expérimentation, l'alternance de jeux dessinés, de prises d'empreintes ont guidés les enfants dans un processus de découverte des formes, des matières. La réalisation in situ trône sur l'arbre de manière discrète ou très visible comme un bijou, une architecture.

13 au 17 février 2017

VITRACCVrencontre2017web« Rencontre avec la terre »

Artiste : Candy Vitrac

Elle travaille dans son atelier à Vernon.
Elle est titulaire d’un BTS céramique obtenu à l’école nationale supérieur des arts appliqués et des métiers d’art Paris 15ème. Elle a également une licence céramique de l’école nationale supérieure des arts visuels de Bruxelles.
Candy utilise le grès et la porcelaine. Elle fabrique des objets art de la table (bols assiettes…) mais aussi des sculptures en grès et porcelaine, des installations in situ.
Elle trouve son inspiration dans la nature, le corps…

Nous avons exploré ce qu’est la rencontre, avec la terre, avec soi, l’autre, le groupe durant toute la semaine via différentes expériences que l'artiste a mis en place. Nous avions comme matière première du grès blanc lisse.
Nous avons commencé par peindre un autoportrait pour se poser la question : comment je me perçois ?
Puis nous avons modelé son autoportrait en terre.
Qu’est-ce que je ressens en regardant l’autre dans les yeux quelques minutes ? est-ce agréable, est-ce gênant ? On modèle des parties du visage et du corps, les sens qui participent à la rencontre : les yeux, la main, les oreilles, le nez.
Changement d’échelle, la main comme outil, travail collectif au sol, on crée une ville, traversée par l’eau aux habitants étranges.
Nous avons une trace photographique pour les expériences éphémères.
Toutes les sculptures en céramiques seront cuites et émaillées pour faire l’objet d’une installation suspendue qui réunira ce que chaque main a modelée.
Le travail de la terre permet un travail collectif dans l’apprentissage, moment de partage, de soutien et d’échanges.

DUFRESNETVles_puzzles2017web"puzzles"

Artiste : Timothée Dufresne

Il est plasticien. Il vit et travaille à Paris. Il est diplômé d’un BTS Design Textile ENSAMAA olivier de Serres 2008 et un DNSAP de l’école national des Beaux- Arts en 2013. Il utilise divers médiums : sculpture, film, peinture, performance et écriture. Cette instabilité représente une mobilité et un état d’esprit de jeu qui nourrit son travail. La combinatoire, les transformations, les changements d’échelle, la narration et le hasard contribuent au renouvellement des formes.

Nous avons travaillé sur l’idée de jeu de construction et de puzzle. La première étape a consisté en l’élaboration d’un tableau-puzzle. Créer une image, la peindre et la séparer en plusieurs éléments pour ensuite les découper. L’image de ce puzzle étant l’association de plusieurs éléments pour créer une unité, un tout dont chaque pièce fait partie. Cette idée a ensuite été transposée dans un travail collaboratif. L'artiste a réalisé les pièces d’un grand jeu de construction de forme circulaire en bois et mousse constitué de 22 éléments, plus ou moins proches de la taille des enfants. Le but de cette seconde étape étant, en changeant d’échelle de travail, de mettre en jeu l’espace. Les enfants ont peint chacune de ces pièces de manière individuelle ou collective pour former un petit monde hétérogène. Selon les lois du grand jeu, toute pièce peut s’assembler avec les autres. Après avoir fait quelques essais d’assemblage nous avons écrit plusieurs phrases-indices pour que celui qui les lise puisse petit à petit reconstituer la forme circulaire initiale du grand puzzle en plaçant chaque pièce au bon endroit comme par exemple: "une main sort de la chaussure"…
L’idée générale de l’atelier, avec en écho le thème de « l’autre et de la rencontre » étant de constituer un travail collectif nourrit d’éléments individuels. Pour qu’individualité et collectif puissent s’assembler et se désassembler comme dans un grand jeu de construction.

Programme 2016

Ateliers enfants - adolescents du mercredi

1er trimestre

ROSACVfragment2016web« fragment »

Artiste : Camille Rosa

Plasticienne (dessin, sculpture, installation, vidéo, édition), elle vit et travaille à Ivry sur Seine. Elle a un diplôme national supérieur des beaux –arts de Paris et une licence Théâtre  et Arts plastiques, Paris 8, Saint Denis.
« Ma pratique questionne et met en scène avec ironie, une certaine réversibilité du monde, des genres, du geste, du temps et des rôles. Il est question de recouvrement, de costume, de peau, d’animalité, d’instrument de pensée magique, de monde inversé et retourné. »

Camillerosa.fr

En partant des bestiaires  moyenâgeux et japonais, Les enfants ont pu réaliser  des masques à partir de différentes pièces de cuirs colorés. Il a fallu dessiner  des patrons, découper, coudre, assembler.
Des bêtes étranges ont surgi. Ces masques ont servi aussi à réaliser des scènes  filmées  les  mettant en scène  dans le domaine de Villarceaux. Un travail sur des silhouettes d’êtres étranges est également engagé. Le fruit de ce travail et les autres ateliers menés par l’artiste  seront visibles  pour la restitution de résidence le mercredi 22 juin.

Atelier vacances d'automne

24 au 28 octobre

GRANELLEDVlessourciers2016web« Les sourciers »

Artiste : Damien Granelle

Sculpteur vivant et travaillant à Ouerre dans l’Eure et loir.
Il est diplômé d’une licence d’art de l’université Panthéon Sorbonne en 1999.Damien Granelle s’attache à combiner les genres et les matières. Il puise son inspiration dans les mythologies et met en scène  animaux, chimères, personnages drapés en leur apportant sa part de dérision et de détournement.

www.damiengranelle.com
www.facebook.com/damien.granelle.sculptures

Cette semaine a été l’occasion de découvrir le monde des sourciers, emblème de l’association. Après leur avoir montré des imageries et expliqué la fonction des sourciers, les enfants se sont impliqués pour inventer leur propre sourcier. Deux petites sculptures individuelles ont été réalisées : La première en terre et la deuxième en cire avec une armature en fer. Certains les ont représentés avec la traditionnelle branche de noisetier, d’autres avec un pendule ou une pelle. Une  installation constituée d’un buste en plâtre, recouvert de coulures de peinture et d’un tableau grand format est apparue pour clore cette semaine illustrant une vision des valeurs de la Source.

Ateliers vacances d'été

20 au 24 août

DasilvaBVt2016web"Galerie de portraits"

Artiste : Baptiste Da Silva

Baptiste Da Silva est diplômé de l’Institut Franco-Américain de Stylisme à Paris et détient également une licence de théâtre. Baptiste Da Silva s’intéresse à la trace de l’humain et se joue de la réalité, du faux comme du vrai ; son œuvre en perpétuelle création ne se crée que lorsque le spectateur y pose son regard, ses interrogations et sa propre histoire. Il est à la fois créateur d’histoire et archéologue. C’est dans la narration que son œuvre plastique trouve son sens.

Comment se connaître ? Qu’est ce qui nous définit ? Apprendre à se connaître de façon plastique, telle est l’ambition de cet atelier. Pour seule contrainte une chaise support de toutes les œuvres des enfants durant l’atelier. Créant au fil des jours une mythologie personnelle autour de leurs prénoms, leurs goûts et leurs rêves. Libres dans leur expression plastique, les enfants ont tout à la fois dessiné, créé des t-shirt et des sacs, sculpté leurs animaux totems, inventé des jeux et des devinettes. C’est avec beaucoup de bienveillance et d’amour qu’ils se sont occupés de leurs fleurs de pensée offertes à chacun d'entre eux dès le premier jour de l’atelier. Pour relier leurs chaises un quipu inca, onze cordelettes nouées à leurs chaises formant ainsi une histoire collective ainsi qu’un lien de tissu wax en hommage aux Touaregs du Niger, Ahmed et Achanana, avec qui les enfants ont discutés.

11 au 15 juillet et 16 au 19 août

AhmedAVt2016web"Les pierres du désert"

Artistes : Ahmed et Atchanana

Ces deux artistes touaregs nigériens vivent et travaillent respectivement à Abarakan et à Timia, deux villages de l’Aïr dont les ateliers sont réputés dans toute la région. Maîtres du feu, ces forgerons réalisent depuis toujours les objets de la vie quotidienne : sacs, sellerie, cuillères, objets usuels… Outre l’artisanat traditionnel, ils créent aussi des bijoux, des masques et des objets décoratifs en pierre, bois, cuir et argent, et travaillent plusieurs pierres telles que le gypse et la pierre de talc dite pierre à savon.

Dans le désert, le son du silence accompagne les caravanes Touaregs à la recherche du sel. Aman iman disent les caravaniers dans leur course lente au milieu du sable brulant, "l'eau c'est la vie". Mais dans ces colines ocres, les enfants découvrent des animaux nouveaux. L'autruche, le lézard jaune, la gazelle, la hyène, le chacal, le lévrier, le dromadaire, le fennec. Ils se meuvent dans le Sahara, faisant intimement partie de lui. Et pour les enfants c'est au travers de la pierre que ces animaux prennent vie. Sciant, sculptant, limant la pierre poreuse jusqu'à en faire ressortir les formes, le portrait expressif de créatures figées, à l'image du désert. Puis c'est autour de personnages étranges d'exister par le ciseau à bois ou la lime. Des entités, comme des esprits légendaires du Sahara. Certains perdent le voyageur dans le ventre du désert, d'autres l'aide à trouver l'oasis qui le sauvera. Et cet ensemble de sculptures réalisées prend alors les couleurs chaudes de cette partie du monde où l'on est tout et rien à la fois. Les enfants deviennent ainsi les témoins des Touaregs, un peuple qui continue de fouler inlassablement le sable du Sahara. Une façon pour ces petits explorateurs de graver le désert dans la pierre pour ne jamais le laisser partir. Et de le raconter autour de la cérémonie du thé.

8 au 12 août

DIOLOGENTNVvizions2016web"Vizions"

Artiste : Nikkodio

Artiste travaillant dans le cinéma d’animation. Il vit et travaille à Rouen. Entre art contemporain et cinéma expérimental, ses créations mêlent avec élégance cinéma d’animation et installation. Ses films sont diffusés en festivals internationaux et ses collaborations multiples, dans le spectacle vivant, la musique et l’édition.

Après avoir présenté ses films et parlé des techniques d’animation qu’il utilise dans ses productions, Nikkodio a proposé aux  jeunes d’exploiter à leur tour ces techniques autour de la création d’un film collectif qui serait tourné, monté, montré dans la même semaine. À la manière des films d’Animadocufiction de son collectif HSH crew  (Rouen), ils se sont initiés au tournage de séquences animées et filmées spontanément, sans story-board ni scénario défini afin de composer un objet filmique hors du commun. Le point de départ a été le parc du domaine de Villarceaux, et les jeunes ont porté un regard transversal sur ce lieu pour mieux l’explorer et  se l’approprier.

1 au 5 août

GORSKIRVleshabitants2016web« Les habitants du sequoia »

Artiste : Roman Gorski

Artiste sculpteur, vit et travaille à Ermont (95), diplômé Magistère en Arts de l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie, 1988. Roman Gorski réalise des sculptures de grande dimension à partir d'éléments végétaux. Influencé par le Land Art, il intègre ses sculptures poétiques et aériennes aux environnements urbains ou naturels.

www.gorskiroman.com

Le projet constitue un hommage à l’arbre. Ce vieux séquoia a été endommagé par l’orage, et coupé pour des  raisons de sécurité. La souche restant ancrée dans la terre a été utilisée pour réaliser l’installation. Creusée de façon à ce que les enfants puissent s'installer à l'intérieur, elle a été transformée en niche, abri contre la pluie ou la chaleur. Puis elle a servi de support pour déployer une « coupole végétale » en branches de noisetier et tiges métalliques, évoquant la ramure de l'arbre, et offrant un habitat à de petits animaux. Une aire circulaire limitée par des rondins de bois a été aménagée autour de la souche, recouverte de sable pour favoriser le jeu.
Les débris de séquoia, extraits du tronc pour la création de la niche, ont été utilisés comme un matériau inspirant, par leur forme inattendue et par leur couleur, pour fabriquer des sculptures. Des oiseaux, des insectes, des animaux et des arbres imaginaires sont apparus. Chaque enfant, à l’aide des adultes, a préparé plusieurs petites œuvres qui ont été intégrées dans l’ensemble. Le tronc de séquoia reste au milieu de l’installation comme la forme principale. Il symbolise la maison naturelle, origine de cette création. Hormis les gros travaux d'aménagement, les enfants ont pleinement participé à cette transformation de leur paysage, véritable travail de Land Art.

Ateliers vacances de printemps

25 au 29 avril

RAPINATFVbtesgraves2016webBêtes gravées

Artiste : Rapinat Florence

Peintre, céramiste, mosaïste, graphiste. Elle est titulaire d’un diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP) en 1983.et du diplôme  « bases des thérapies à médiation artistique »  en 2015. Cet artiste pluridisciplinaire est très attachée à la couleur, le figuratif dans la peinture, la gravure et  la mosaïque. Elle a une approche plus graphique en céramique.

atelierflorencerapinat.fr

À partir d’une riche documentation sur les animaux mythologiques (centaures, harpies, sirènes…) les enfants ont inventés leurs propres animaux imaginaires. Une série de gravures a été réalisées. Les enfants ont pu tester différents encrages et supports. Une série de  cartes à jouer grand format, des tampons (façon ex-libris)  et  un travail traité comme du  street art ont marqué cette semaine artistique.

25 - 29 avril

EDITHBVmonvillage2016web« Ma ville, mon village, mon quartier »

Artiste : Edith

Plasticienne, vivant et travaillant à Paris.
Diplômée de l’Association pour la Formation aux Métiers de l’Audiovisuel de Paris (AFOMAV).
Edith trouve sa matière première dans les rencontres qu’elle provoque, pour traiter de l’imagination comme point de départ de toute représentation. Ses installations, photos, sons et vidéos... proposent de réfléchir à ce qui résulte du regard de l'autre.

http://www.edithplasticienne.com


A partir du regard et des points de vue glanés au fils des rencontres avec les habitants de leur ville,  leur village ou leur quartier, les enfants se sont aventurés comme des explorateurs sur leur territoire, le Vexin, pour éclairer la question : Pourquoi aimez-vous votre ville, votre village votre quartier ?
En choisissant un lieu qu’ils affectionnent dans leur environnement proche et quotidien ils ont échangé et partagé entre eux et avec les autres habitants du territoire sur ce qui fait qu’ils aiment leur « cité ». 
Cette semaine de vacances les enfants ont commencé la création de leur installation. Plusieurs cubes vont être construits dans lesquels chaque enfant va recréer un univers qu’il affectionne en écho à leurs découvertes. Les murs des cubes seront des bâches représentant l’endroit où ils se sentent bien. Les enfants aidés de leurs parents ont peint leur bâche avec de l’acrylique et des poscas. Ils ont créé des pochoirs pour finaliser leur peinture. L’œuvre sera finalisée fin juin et une exposition itinérante présentera l’installation sur Marines et Magny-en-Vexin.

18 au 22 avril

VANDERSTEENCVgilgamesh2016webGilgamesh

Artiste : Van Den Steen Catherine.

Plasticienne vivant et travaillant à Paris. Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux  Arts de Paris en 1985.Dans son travail, elle cherche à donner forme à ce qu’elle perçoit des tensions et des enjeux pour l’homme, du monde dans lequel nous vivons. Elle mène un travail photographique, de dessin et de peinture.

Des jeunes de la structure, « adosphère »,  accueil de jour de l’hôpital de Mantes la jolie ont participé à ce projet. L’épopée de Gilgamesh a été le point de départ de cette aventure artistique. Ce récit est la plus vieille histoire écrite retrouvée (2600 ans avant J-C). Une structure en bois a été spécialement conçue et vient accueillir des portraits des jeunes évoquant des personnages de l’histoire traité façon pop art. Des décors symbolisant différents lieux ont été aussi réalisés dans des niches. Cette colonne sera exposée dans différentes structures.

ROSAcVanimauxnocturnes2016web"Les Animaux nocturnes"

Artiste : Camille Rosa

Camille Rosa est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et détient également une licence de Théatre et Arts Plastiques. Plasticienne ( dessin, sculpture, installation, vidéo, édition), sa pratique questionne et met en scène avec ironie, une certaine réversibilité du monde, des genres, du geste, du temps et des rôles. Il est question de recouvrement, de costume, de peau, d’animalité, d’instrument de pensée magique, de monde inversé et retourné.

Les animaux nocturnes sont mystérieux et discrets. Pour les débusquer, il faut se transporter dans ce monde du silence et du noir. Les enfants se sont  isolés dans une bulle, se sont mis à l’écoute de leurs sens et  ont  imaginé une créature en volume à partir de fil métallique, de polypropylène expansé et bandes de plâtre agrémentés de plumes et d’attributs divers. Chaque bestiole a pris forme avec nom et mode de vie inventés par chacun des enfants.

Ateliers vacances d'hiver

29 février au 4 mars

ROSACVfragmentbete2016webFragment animal

Artiste : Camille Rosa

Plasticienne (dessin, sculpture, installation, vidéo, édition), elle vit et travaille à Ivry sur Seine. Elle a un diplôme national supérieur des beaux –arts de Paris et une licence Théâtre  et Arts plastiques, Paris 8, Saint Denis. « Ma pratique questionne et met en scène avec ironie, une certaine réversibilité du monde, des genres, du geste, du temps et des rôles. Il est question de recouvrement, de costume, de peau, d’animalité, d’instrument de pensée magique, de monde inversé et retourné. »

Camillerosa.fr

Les  sculptures réalisées cette semaine ont une autre vocation que celle d’être simplement exposées à la fin des ateliers. C’est pourquoi nous pouvons parler d’objet-sculpture.Ils ont vocation à être manipulés et mis en scène par les enfants. Ces derniers  ont réalisés une extension de leur bras en lui inventant un nom, des pouvoirs, une  histoire. Techniquement, les enfants ont découvert le moulage  à partir d’argile, de plâtre et de cire.

22 - 26 février

TRUANDSVAnimauxmasques2016web« Animaux masqués»

Artiste : Sophie Truand

Sophie Truand est plasticienne. Elle est diplômée de l’école nationale des beaux-arts de Paris.
Sa démarche artistique appréhende la forme et le volume en marge du design et de la sculpture à travers l’emploi de la céramique. Les formes apparaissent telles des leurres, elles évoquent des objets du quotidien mais sont dénuées de fonctionnnalisme, intègrent des motifs organiques et se parent d’un émaillage charnel. En contrepoint, elle emploie des matériaux tels que des cordes, tissus et paillettes qui interviennent comme un maquilllage ou une parure de la pièce sortie du four. Entre syncrétisme et chamanisme, ses objets en céramique se font l’écho de son imaginaire et tentent d’apparaître et de résister dans un espace tangible. Elle vit et travaille à Magny-en-Vexin.

http://sophietruant.blogspot.fr/

À partir du thème de l’année Bestiaire et Mythologie, Sophie propose aux enfants de s’inspirer de masques de carnaval pour réaliser des masques en céramique engobées. Après avoir réalisés des dessins au feutre noir, les enfants ont mis les mains dans l’argile pour modeler leurs animaux imaginaires. Ils ont ajouté un contour en bois autour de leurs masques pour créer des oreilles, des cornes, une crinière et il l’on décoré avec des paillettes, des scoubidous, des pompons, du tissu.
Ils ont utilisé leurs dessins préparatoires qu’ils ont photocopiés, agrandis, réduits pour créer un papier peint en noir et blanc sur lequel les masques seront présentés lors de l’exposition d’octobre.

REVERENDCVanimauxcharmants2«Animaux charmants, marrants et transparents  »

Artiste : Clément Révérend

Il est auteur et réalise des scénographies vidéo. Il est titulaire d’un diplôme de comédien de l’Ecole National Supérieur des Arts et Techniques du théâtre à Paris en 1984. Clément Révérend développe des travaux de créations en lien avec des artistes, ou des groupes constitués autour d’ateliers d’expressions théâtrales et d’improvisations .Son travail se situe dans un espace entre spectacle vivant, l’image animé, et la musique (scénographie, mise en scène, art vidéo, composition musicale) Il vit et travaille à Vernon.

www.clementreverend.com

Avec des boites récupérées, des bouteilles plastiques, de la ficelle, du tissu, des boîtes à œufs et un brin d’imagination, les enfants ont créé une forêt imaginaire peuplée d’animaux fantastiques. Ils ont utilisé les ombres projetées de leurs animaux pour mettre en scène tous ces personnages.
Les enfants ont réinventé leurs animaux  en bas-relief en collant sur un carton des éléments ramassés dans la forêt et des matériaux de récupérations.

 

Programme 2015

Ateliers enfants-adolescent du mercredi

3e trimestre : 30 septembre - 16 décembre

WIENERBVlafontaineweb2015"La fontaine de gargouilles"

Artiste : Bernadette Wiener

Plasticienne et céramiste, elle vit et travaille à Us en Vexin. Elle est diplômée d’une maitrise en arts plastiques à l’UER de Paris 1 Panthéon –Sorbonne en  1985. Avec l’argile comme matériau privilégié, elle aime jouer avec les antagonismes, rassembler ce qui ne devrait pas l’être, explorer le monde de derrière les choses, donner matière à ressentir, à rêver…

Durant ce trimestre, les enfants se sont familiarisés avec l’argile. Différents petits projets ont été réalisés, servant le projet général : une fontaine autonome alimentée par une pompe. Un grand bac en acier zingué vient accueillir une tour d’argile avec une structure en fer. Cette tour est ornée de différentes gargouilles crachant de l’eau. Une grande gargouille faite par tous les enfants vient coiffer notre fontaine. En raison des temps de séchage et de cuisson contraignants, ce projet sera finalisé pour notre grande exposition du mois d’octobre 2016.

1er et 2e trimestres: 5 janvier - 30 juin

 REVERENDCVleslaborantins2015web"les laborantins"

artiste : Clément Révérend

Auteur et réalisateur de scénographies vidéo. Il est titulaire d'un diplôme de comédien de l'Ecole National Supérieur des Arts et Techniques du théâtre à Paris en 1984. Clément Révérend développe des travaux de créations en lien avec des artistes, ou des groupes constitués autour d'ateliers d'expressions théâtrales et d'improvisations .Son travail se situe dans un espace entre spectacle vivant, l'image animé, et la musique (scénographie, mise en scène, art vidéo, composition musicale). Il vit et travaille à Vernon.

http://clementreverend.com/

Cet atelier est un laboratoire d'expériences diverses mélangeant des créations plastiques (masques, instruments de musique), des enregistrements sonores, de la vidéo, et de l'improvisation théâtrale. Cet atelier, mené dans le cadre d'une résidence–mission dure six mois. Toutes ces expériences vont servir à la production finale le mercredi 17 juin, qui regroupera plusieurs ateliers menés par l'artiste avec différents partenaires (écoliers, adultes, adolescents).

 

Ateliers enfants-adolescents des vacances

Vacances d'automne : 19 - 30 octobre

GOUPILBVgareauloupweb2015« Gare au loup ! »

Artistes : Brigitte Goupil et Gilbert Kadyszewski

Artiste plasticienne vivant et travaillant aux Atelier d’ICI à  Trie Château dans l’Oise.
Elle est Diplômée des Beaux-arts de Rouen (1982) et obtient un diplôme de stylisme ESMOD (1984)
Ses sculptures, qu’on qualifie parfois d’expressionnistes, conjuguent la densité du métal avec la transparence des tesselles de verre et de céramique. Mais les matériaux et les techniques, qu’elle aime mélanger, ne sont que des prétextes, elle  préfère dire que le sculpteur est avant tout un passeur d’émotion.

www.brigittegoupil.jimdo.com

Gilbert Kadyszewski est Artiste sculpteur vivant et travaillant dans l’Oise.
Il est très attiré par le travail du métal dès l’âge de 14 ans. Il suit avec passion une formation de chaudronnier, puis de mécanique.
Après avoir suivi des cours aux Beaux-Arts de Rouen, il oriente son travail vers le spectacle : théâtre, marionnettes, danse, opéra et cinéma où il construit décors et accessoires.
Il réalise des sculptures où il s’applique à extraire du métal la poésie nécessaire à nos vies, avec humour souvent, et toujours avec passion.

www.kgilbert.fr

Ce projet mélangeant la dureté du métal forgé et la fragilité de la céramique s’est déroulé sur deux semaines. Les deux artistes se sont complétés à merveille pour réaliser les œuvres avec  les jeunes. Ces derniers ont pu découvrir le travail du métal en utilisant une forge. Les enclumes ont raisonné sous les coups répetitifs des marteaux ! Ils ont pu se familiariser aussi avec un poste à souder à l'arc pour lier des pièces entre elles. De la céramique est venue habiller les structures de nos moutons. De la vaisselle en grand nombre (coupelles, assiettes, tasses) a été utilisée. Le bélier, le  mouton et l’agneau vont être installés de façon pérenne sur l’Œcosite de la bergerie à Chaussy.

Vacances d'été: 24 - 28 août

MARCFVrecherche2015web"Recherche en féétographie"

Artiste : Flora Marc

Plasticienne, elle vit et travaille à Montreuil. Elle est titulaire d’une licence artistique à l’université Paris 1, en 2009.Son travail interroge la naissance des images, la frontière entre réalisme, imaginaire et abstrait. Elle cherche à retrouver un rapport instinctif et collectif à la création par l’expérimentation et la variété des techniques.

A la lumière de différents indices prouvant l’existence irréfutable des fées et autres créatures fantastiques, nous avons créé une installation artistique et parascientifique autour d’une machine folle : Une mystérieuse Machine des fées, capable de scanner les photographies et de révéler les êtres féeriques cachés dans le grain des images, en les restituant sous forme vidéographique. Informés de nos avancées considérables en matière de « féetographie », la presse était au rendez-vous et une édition spéciale de « La Gazette » a été publiée pour l’occasion.
A la frontière du réel, du conte, et de la science-fiction, utilisant dessin, copy art, stop motion, bricolage, et écriture, une semaine d’atelier sous forme d’aventure, parce que L’art c’est fait aussi pour faire rêver.

FRANCOISPVlattaque2015web"L'attaque des clowns"

Artiste : Philippe François

Plasticien sérigraphe, Il a suivi son parcours de formation aux Beaux-Arts de Dijon. Il vit et travaille en Normandie  à La Ferrière-aux-Etangs.
Il conçoit son travail de plasticien comme un support de réflexion et de résistance. Son activité artistique tend à confronter le regardeur entre son interprétation de l’information et la société dans laquelle il progresse.
Il fonde l’association de sérigraphie KONTAKT en 2007 avec Claire Poudret.

http://philippefrancois.weebly.com/

http://les atelierskontakt.com

A partir de la légende du cavalier noir et de la mythique forêt de Brocéliande les enfants ont inventés une histoire. Chaque enfant s’est investi de son personnage en se déguisant : le cavalier noir, la reine de la fôret, le Lion, Robin, le cavalier sans tête, Darkospic, les deux magiciens loufoques et le chat ganté. Philippe les a pris en photo pour illustrer l’histoire pour créer un roman photo. Les enfants ont été initiés à la technique de la sérigraphie. Les photos ont été transformées et imprimées sur calque pour concevoir les cadres d’impression en sérigraphie. Les enfants ont imprimés leur livre sur des feuilles vieillies dans une potion de café et de thé. Les pages ont été assemblées et agrafées pour élaborer un livre.

Vacances d'été: 17 - 22 août

BERTHELINCVcrationdimages2015web"Création d'images"

Artiste : Cédric-moasa

Né en 1982, ce plasticien et collagiste est diplômé de l'Ecole des beaux-arts de Caen. Ses travaux portent principalement sur l’image fixe et se concrétisent par le montage numérique, le collage, l’estampe et la photographie. À travers la mythologie, il cherche à mettre en évidence un dialogue actuel sur les questions liées au genre, à la nature et à la spiritualité. Sa pratique artistique passe d’abord par la création d’images puis, depuis 2012, par un travail en volume (papier mâché).

http://cdricmoasa.wix.com/cdric-moasa

Cette semaine a été l’occasion de créer des images originales à partir de collages, d’images projetées, de déguisements, et de dessins .Des photos prises dans le domaine ont servi également. Le but de cette semaine a été de mettre en scène des photos à partir de ces différents supports. Un travail sur les signes astrologiques est venu clore en beauté cette semaine.

Vacances d'été: 10 - 14 août

BESSONOVlespersonnagesgraves2015web"Les personnages gravés"

Artiste : Olivier Besson

Auteur et illustrateur de livres certains destinés à la jeunesse, peintre et graveur.  Il a étudié les Beaux-Arts à Paris (gravure et peinture) et après avoir fait différents métiers dont celui d’illustrateur pour la presse et l’édition, il se consacre principalement à la réalisation de livres destinés à la jeunesse pour différents éditeurs spécialisés dans ce genre d’ouvrage (Thierry Magnier éditeur, Albin Michel, Seuil Jeunesse…).

La gravure couvre un large éventail d’activités qui demande à la fois de la rigueur et de l’invention pour arriver à ce qui fascine : la découverte d’une œuvre imprimée.  Quelques gravures de célèbres figures de comédiens du théâtre japonais «  Kabuki » ont inspirés les enfants qui ont dessiné leurs personnages fantastiques pour leur futur projet de gravure. Les dessins ont ensuite été reportés sur les planches en bois ou lino. Après le délicat  travail d’évidage des planches avec les gouges, les  enfants les ont encrées à l’aide de rouleaux puis les ont imprimées sur du papier wensou avec les deux presses. La magie s’opère à chaque impression, chaque gravure gagne en intensité grâce aux creux  et traits soulignés par le  jeu des encres.

Vacances d'été: 27 - 31 juillet

GRILLORVt2015web"Les Mots liés de Molière"

Artiste : Raphaël Grillo

Diplômé du cours Florent en 2007 et du conservatoire du 14e arrondissement à Paris, il est comédien, metteur en scène, professeur d’art dramatique et écrivain. Son premier roman "En caisse", a été publié en 2013 aux éditions du Seuil. Il vit et travaille à Paris.

C'est l'histoire de Molière, un biopic que 12 jeunes âgés de 10 à 14 ans ont entrepris de créer et mettre en scène en 4 jours. Le groupe est partis sur le lien qui relie le domaine de Villarceaux à l'auteur du XVIIe siècle : Ninon de Lenclos et la relecture qu'à faite cette dernière des "femmes savantes" ainsi que "l'école des femmes".
Ainsi nous avons divisé la vie de Jean Baptiste Poquelin en trois actes : l'enfance et la décision de devenir acteur, le succès de l'artiste et de sa troupe à la cours de Louis XIV et sa mort sur les planches en interprétant "le malade imaginaire". Une pièce qui rencontra un vif succès chez les familles, venues nombreuses voir une représentation aboutie et sincère mise en scène par Raphaël Grillo.

DASILVAHELLULVcelestes2015web"Céleste"

Artiste : Helder Da Silva et Anne Ellul

Maîtres-verriers, ils travaillent et vivent dans le Sud de l’Eure depuis 2004. D’abord spécialisés dans la restauration de vitraux du XII° au XVII° siècle, ils se consacrent désormais davantage à la création d’œuvres personnelles techniquement et formellement innovantes, ou à des commandes réalisées en collaboration avec d’autres artistes, comme Alain Passard (35 vitraux) ou Sarkis (146 vitraux).
Les travaux réalisés par leurs soins ont été exposés aux FIAC de Paris et de Bâle, au Centre G. Pompidou de Paris, aux Musées Istanbul Modern,  Boijmans van Beuningen de Rotterdam, Mamco de Genève, à la Biennale de Venise 2015…

Sur le thème commun « Céleste », enfants et adultes ont confectionné un vitrail à suspendre devant l’un des oculus du manoir de Ninon. Deux techniques ont été abordées en complémentarité : le vitrail traditionnel au plomb, quasiment inchangé depuis le Moyen-Age, et l’assemblage par collage, contemporain.
Au cours de la semaine, chacun  a réalisé sa maquette en dessinant leur personnage et en les découpant dans du papier. Les enfants ont ensuite découpé du verre avec une roulette en utilisant du verre soufflé de couleurs et textures différentes. L’assemblage est une mosaïque de morceaux de verres géométriques collés avec une colle adaptée. Le contour de chaque pièce est soudée avec du plomb.
A la fin de l’atelier cerf-volant, chat volant, montgolfière, fantômes ont peuplé un ciel imaginé et poétique. Les enfants ont également réalisé une fresque en collage et peinture à l’encre peuplée d’étonnantes créatures volantes : des baleines volantes, des chats, des serpents accrochés à des ballons, une maison sur tapis volants…


Vacances d'été: 20 - 24 juillet

BarbotVVmaisoestdonclet2015web"Mais où se cache le hasard ?"

Artiste : Victoire Barbot

Victoire Barbot vit et travaille à Paris. Après des études à l’école d’Art Appliqués Olivier de Serre puis aux Beaux Arts de Paris, elle utilise sa pratique pour sensibiliser les enfants à l’Art de la construction.
Sculpteur-plasticienne, elle collecte, récupère, stocke, assemble, classe, range et dessine. Il s’agit pour elle de construire des agencements, ce qu’elle appelle “Misensemble” et procède pour cela par assemblages, élaborant des équilibres précaires avec des matériaux collectés qu’elle emboite et déploie dans l’espace. Puis, elle les archive par le dessin, et finit par les classer à nouveau, pour ce faire elle redessine ses sculptures sous une forme rangée, classée qu'elle nomme "Misenboite".
Victoire Barbot développe parallèlement et indissociablement une pratique de sculpture et de dessin.

Lors de cette semaine d’atelier, l’artiste plasticienne Victoire Barbot, a porté les enfants à s’interroger sur le sens du hasard dans la création artistique. Le hasard existe-t-il dans l’œuvre ? À cette question, les enfants ont assimilé des jeux multiples permettant de découvrir une réflexion portée sur la pratique de la sculpture et de l’assemblage. Leur travail basé sur l’expérimentation formelle et matérielle s’appuie sur des gestes élémentaires : collecter, découper, poser, juxtaposer, superposer, aligner, équilibrer, classer. Avec un souci d’économie, les jeunes artistes puisent avec l’aide de la maitresse d’atelier dans l’histoire de l’art pour comprendre et expérimenter la sculpture, à l’image des surréalistes tels que Robert Rauschenberg ou Jean Arp.
Le vernissage s’est déroulé sous la forme d’un musée proposé par les enfants, réunissant une partie de ces expériences créatives.

GORSKYRVt2015web"Les ailes de la forêt"

Artiste : Roman Gorsky

Artiste sculpteur, vit et travaille à Ermont (95), diplômé Magistère en Arts de l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie, 1988.
Roman Gorski réalise des sculptures de grande dimension à partir d'éléments végétaux. Influencé par le Land Art, il intègre ses sculptures poétiques et aériennes aux environnements urbains ou naturels.

www.gorskiroman.com

Cet atelier est associé à ma démarche artistique personnelle, proche du Land Art, qui consiste à composer avec des végétaux bruts, peu transformés, des assemblages de grandes dimensions, monumentaux et aériens. En guidant les enfants dans la réalisation de sculptures végétales, je souhaite qu'ils exercent à une recherche artistique, et réalisent en petits groupes un projet commun, depuis sa conception jusqu'à la forme finale.
Par leur participation à une oeuvre commune, ils apprennent à susciter une pensée originale tout en développant le sens du collectif : échanger des idées, rechercher ensemble des solutions, respecter et poursuivre le travail des autres.
au-delà d'une réalisation artistique, cette démarche les aide à comprendre l'importance de l'équilibre entre l'homme et la nature aujourd'hui et demain.

Vacances d'été: 6 - 10 juillet

BRONDONIEVlesanimauxt2015"La famille sentiments"

Artiste: Elodie Brondoni

Illustratrice et graphiste, vivant et travaillant à Paris pour l’édition et la presse jeunesse. Diplômée en licence d’Arts Plastiques en 2008 après un parcours en communication Elodie Brondoni entre aux Beaux-Arts de Paris en 2006, pour y étudier la peinture. En apprenant à s’écouter et à faire des choix, elle se libère peu à peu de la figure et découvre l’abstraction. Elle devient alors sensible aux travaux des peintres abstraits américains comme De Kooning, et laisse de plus en plus son geste s’exprimer sans chercher à représenter le réel. Sensible à la couleur, Élodie Brondoni cherche à la révéler, à la faire vibrer, respirer, pour qu’enfin les couleurs, dans leurs différents rapports entre elles, s’imposent dans l’espace du tableau.

La fondation l’OPEJ nous a rejoints accompagné de 5 familles pour tenter l’expérience d’un projet artistique. Avec l’artiste Elodie Brondoni, ils ont créé un livre poétique. Ils ont cherché 16 personnages constituant une grande famille (parents, enfants, tante, grands-parents…). Une fois les personnages choisis, ils ont donné leurs ressentis sur ce que doit être le rôle de chacun dans une famille et ils y ont associé un animal (lion autoritaire pour le père, lapine douce pour la mère…). En fonction du sentiment associé au personnage, ils leurs ont attribué une couleur et un objet. Tous ces éléments leurs ont permis d’avoir de la matière pour élaborer leurs illustrations. En utilisant la technique du monotype (encre sur plexiglas qui permet de réaliser différentes empreintes), ils ont créé des textures, des motifs qui sont venus habiller leurs animaux. Avec leur animal, sentiment, couleur et objet ils ont écrit une phrase poétique : « une maman aussi douce que des confiseries et encore plus câline qu’un lapin. ». Nous avons revu les familles en septembre pour finaliser la maquette du livre et l’envoyer à l’imprimeur.

Vacances de printemps: 20 au 30 avril

GRANELLEDVlaportedesmonstres2015web« La porte des monstres »

Artiste: Damien Granelle
Sculpteur vivant et travaillant à Ouerre dans l’Eure et loir. Il est diplômé d’une licence d’art de l’université Panthéon Sorbonne en 1999.Damien Granelle s’attache à combiner les genres et les matières. Il puise son inspiration dans les mythologies et met en scène  animaux, chimères, personnages drapés en leur apportant sa part de dérision et de détournement.

En s’inspirant de la porte de l’enfer de Rodin et d’une autre porte de Jean Carriès, les enfants ont créé leur propre porte. Cet atelier a été l’occasion de découvrir différentes techniques utilisant le plâtre.(Coulage, estampage…) Ainsi, ont émergé des carreaux de plâtre coulés en bosse et en creux, des moulures gravées, sculptées et des personnages en fil de fer recouvert de plâtre.


Vacances de printemps: 27 avril-30 avril

RAHBANJVlecoq2015web«Le coq qui a perdu sa voix »

Artiste : Juliette Rahban

Elle travaille en prenant principalement le corps comme support, pour exprimer les émotions et sensations. Elle déforme et mélange, pour révéler, faire remonter quelque chose d'intérieur. Juliette Rahban lie en permanence images et narration, et quand elle utilise les mots, elle se réjouis de les rendre aussi "physiques" de part le jeu des sonorités notamment. L'artiste aime les mixtures de ce qui ne va pas à priori ensemble: beau et grotesque, pitre et triste, par exemples...

Juliette est arrivée avec un début d’histoire dans la poche, l’histoire d’un coq qui aurait perdu sa voix. A partir de cette énigme les enfants ont écrit leur histoire. Notre coq est allé à la rencontre des habitants de la ferme pour retrouver qui lui avait pris son majestueux cri matinal. Personne n’aurait soupçonné le cochon qui préférait chanter que grogner !
Les enfants ont construit a deux les personnages de l’histoire avec du plastiroc (pâte à modeler qui sèche à l’air). Ils les ont habillés de plumes ou de tissus et peints avec de l’encre aquarelle.
Avec du grillage recouvert de papiers mâchés, de pate à bois, de tissus, et d’encre, ils ont fabriqué les décors.
Chaque personnage a été suspendu avec son décor sur un câble les uns à côté des autres de façon linéaire. De petites plaques de plastiroc ont été disposées sous les personnages pour raconter l’histoire.

Vacances de printemps: 20 avril-24 avril

REVERENDCV2015-web«Les Mashaqs »

Artiste : Clément Révérend
Auteur et réalisateur de scénographies vidéo. Il est titulaire d'un diplôme de comédien de l'Ecole National Supérieur des Arts et Techniques du théâtre à Paris en 1984. Clément Révérend développe des travaux de créations en lien avec des artistes, ou des groupes constitués autour d'ateliers d'expressions théâtrales et d'improvisations .Son travail se situe dans un espace entre spectacle vivant, l'image animé, et la musique (scénographie, mise en scène, art vidéo, composition musicale). Il vit et travaille à Vernon.

http://clementreverend.com/

Clément a emmené les enfants se balader dans le domaine. Il les a initié à regarder, observer, scruter les lieux pour trouver des visages, des personnages dans le dessin des pierres, des arbres, de l’eau…
De retour en atelier nous avons fabriqué deux masques par enfant avec du papier kraft en s’inspirant de nos découvertes de formes. Avec le premier masque par duo les enfants ont inventé des scénettes visuelles avec pour contrainte de faire des gestes sans se regarder l’un et l’autre. Avec le deuxième masque sans trou pour les yeux, ils sont remonté sur scène pour créer d’autres scénettes en solo avec comme contrainte de ne rien voir et d’inventer un mouvement avec un objet : balle, carton, feuille, baton, scotch, tissu…


Vacances d'hiver: 23 - 27 février

ECKERTSVparachute2015web "Parachute..."

Artiste: Samuel Eckert, dit JAMY.

Il pratique le design graphique, l'illustration et la peinture murale. Il est diplômé de l'école INTUIT/LAB à Paris d'un master direction artistique en design et communication visuelle en 2012.Il vit et travaille à Paris. Il réalise des dessins et des peintures, absurdes et naïfs, jouant aussi bien avec des formes qu'avec des mots. Il fait des recherches plastiques ou des micro-narrations. Ces « énigmes » visuelles au surréalisme pop, résonnent d'une forme de plaisir pur. En choisissant l'humour, il mixte-ironie joyeuse, déraison candide, non-sens gratis et une simplicité jouissive, pour mieux déshabiller la réalité.

www.instagram.com/samueleckert

Imaginer et mettre en scène une balade en parachute. Voyager dans un univers où les idées de chacun se rencontrent.

La peinture murale collective, un exercice pratiqué par beaucoup d'illustrateurs et d'artistes, est une bonne manière de surmonter certaines difficultés du travail de groupe pour développer sa créativité et apprendre à s'enrichir mutuellement autour d'un projet commun. L'édition de l'atelier est une archive qui permet d'observer les recherches de chacun autour du thème commun. Une affiche annonçant le vernissage valorise leur travail personnel et poursuit leur initiation au graphisme et à la composition d'une image.

 

TALECVVlepetitchaperonrouge2015web« Les petits chaperons rouges»

Artiste : Véronique Talec

Artiste plasticienne formée à l’école des Beaux-Arts de Paris en 1988. Griffures, coulures, agrafages, déchirures, empreintes, peintures, sculptures… Son œuvre est protéiforme. Sa grande maîtrise des matériaux et son sens de la composition lui permettent de réécrire son art et de se réinventer sans cesse. Aujourd’hui, elle cherche à faire exister en sculptures ses personnages qu’elle transforme et métamorphoses depuis de nombreuses années.

Les enfants ont revisité le conte du Petit Chaperon Rouge. Avec de la ficelle, du fil électrique, du journal, des boîtes d’œuf et un brin d’imagination, ils ont construit des chaperons rouge, jaune, vert…, des loups, un chasseur et une grand-mère. Tous ces personnages installés dans une grande boite en bois se sont mis à se parler et à nous raconter des histoires. La boite a été peinte, gribouillée au pastel, métamorphosée avec des formes découpées dans du papier de couleurs par les enfants. Ils ont créé un décor aux multiples facettes : mer, montagne, forêt de quoi faire de bonnes cachettes aux nombreux chaperons de couleurs et des vacances à notre cher petit loup.

Vacances d'hiver: 16 - 20 février

BAUMGARTNERMVgravuresur_peau2015web

"Gravure sur peau d'âne"

Artiste : Muriel Baumgartner

Artiste plasticienne et graveur. Elle a fait l'école des Beaux Arts de Rouen et a obtenu un diplôme national supérieur d'expression plastique en 1992 .Elle vit et travaille à Notre Dame de l'Isle et à Limay. Elle mène depuis 1990 un travail de recherches plastiques qui s'élabore autour de la notion d'identité : processus graphique qui se construit au quotidien, ou, à partir de sa propre histoire se dégage une écriture singulière. C'est à la fois un travail bio-logique et bio-graphique.

www.murielbaumgartner.com

Cette semaine d'atelier a commencé par la diffusion du film peau d'âne, point de départ du projet. Les enfants ont choisi une image dans le film, correspondant à un passage qu'ils appréciaient. Ensuite des autoportraits dans le domaine ont été faits, mettant en scène une émotion en rapport avec l'image choisie. Les enfants ont gravés sur des plaques de rhénalon. Après leur avoir expliqué tout le processus d'encrage de leur plaque, ils ont imprimé eux même plusieurs exemplaires de leur gravure. Des dyptiques en couleurs et en noir et blanc ont été tirés .Des gravures avec des rajouts de matière ont été également faites.

CLEMENTRVfaismoiweb2015_248« Fais-moi fée »

Artiste : Clément Révérend

Auteur et réalisateur de scénographie vidéo. Il est titulaire d’un diplôme de comédien de l’Ecole National Supérieur des Arts et Techniques du théâtre à Paris en 1984. Clément Révérend développe des travaux de créations en lien avec des artistes, ou des groupes constitués autour d’ateliers d’expressions théâtrales et d’improvisations .Son travail se situe dans un espace entre spectacle vivant, l’image animé, et la musique (scénographie, mise en scène, art vidéo, composition musicale) Il vit et travaille à Vernon.

www.clementreverend.com

Clément Révérend a permis à un groupe de 5 jeunes filles et leurs 3 éducatrices de créer une pièce de théâtre féerique.  Chacune s’est créé un personnage de fée grâce à de petits jeux théâtraux. Elles sont partis d’un problème à résoudre pour trouver leur pouvoir et le transmette à une autre fée. Sur un fond bleu Clément a filmé des scènes muettes de l’histoire qu’il a ensuite montées avec un décor, comme pour un vrai film studio. La vidéo est  projetée sur grand écran pendant la représentation. Les ambiances musicales ont été créées par le groupe par des vocalises et des jeux de voix.

 

Programme 2014

Ateliers enfants-adolescents du mercredi

4e trimestre : 1er octobre - 17 décembre

BANDRIERFVlesdrailleurs2014web"Les dérailleurs"
Artiste : Florence Bandrier
Cette artiste peintre a obtenu le diplôme de fin d’étude de l’EFFET, section photo, à Paris, en 1980. Elle travaille l’encre sur support papier et utilise les signes comme des images et les images comme des signes. Elle vit et travaille à Paris.

Cet atelier a été l’occasion pour les enfants de manipuler du fil recuit. Ce fil en aluminium est assez malléable pour être formé facilement. Des personnages affublés d’une ou deux roues ont été tordus, rectifiés, martelés, coupés… Des habitations pour les personnages ont aussi été créées dans l’idée de reproduire une métropole. Tous ces éléments ont ensuite été mis en scène. Et, pour les accueillir, une grande structure a été créée.
En parallèle, une fresque reprenant le même thème a été dessinée pour compléter ce mobile.

TRUDAEVhistoire2014web« Histoires de la spectacularisation »

Artiste :Edel Truda

Diplômée d'une Licence Arts Plastiques en 2003 Montpellier 3- Diplôme Universitaire Art et Créativité 2006 Nîmes Vauban - Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique 2008 Beaux-Arts Nîmes, elle vit et travaille à Montpellier, comme plasticienne et vidéaste.

Sa démarche se conçoit comme un engagement poétique dans lequel elle aspire à la contemplation par la réalisation de dessins et de dessins animés. Convaincue que toutes « les choses » sont en lien, l'idée d'unité est présente. Un fil conducteur imprévisible se tisse au fur et à mesure de son avancée.

Le temps d'un tournage, les enfants se sont organisés comme une véritable équipe cinématographique avec des dessinateurs, des assistants, des costumiers, des accessoiristes, des caméramans, des animateurs... Ils ont ensemble imaginé une histoire qui a pris forme sur les murs de l'atelier. Les personnages se sont baladés dans les placards et dans la cours du domaine. Les enfants ont pris leurs dessins en photo, leurs silhouettes en cartons et ont créé image par image leur film.




3e trimestre

Il n'y a pas d'ateliers des mercredis lors de ce trimestre :
- en juillet et août : cf. ci-dessous les ateliers enfants-adolescents des vacances d'été
- en septembre : ateliers occupés par l'exposition annuelle

 

1er et 2e trimestres : 8 janvier – 25 juin

GRILLORVlenfantsorcire2014WEB"L’enfant sorcière"
Artiste : Raphael Grillo
Diplômé du cours Florent en 2007 et du conservatoire du 14e arrondissement à Paris, il est comédien, metteur en scène, professeur d’art dramatique et écrivain. Son premier roman "En caisse", a été publié en 2013 aux éditions du Seuil. Il vit et travaille à Paris.

Cet atelier a permis aux enfants de découvrir le théâtre par le biais de jeux et d’improvisations. Avec l’artiste, ils ont aussi écrit une pièce de théâtre incluant des chants, intitulée "L’enfant sorcière". Elle raconte comment des bûcherons et des chasseurs, aidés par des animaux, vont tenter de résoudre une énigme. L’eau de leur source s’est tarie : comment y remédier ?... Les enfants ont également créé  des arbres pour le décor. Ce projet a permis de souder ce groupe autour d’un même projet.
Une représentation aura lieu le 25 juin, regroupant toutes les productions théâtrales réalisées avec Raphael Grillo pendant les deux trimestres, soit six pièces à partager et à savourer ensemble !

 Ateliers enfants-adolescents des vacances

Vacances de la Toussaint : 27 - 31 octobre

CHAJAIGVextravaganttoussaint2014web"Extravagant"

Artiste : Ghizlène Chajaï

Le travail de Ghizlène Chajaï s’exprime autour de costume, de la photographie, de l’installation et du dessin. La réalisation des costumes et leur activation tient une place centrale dans sa pratique.
Elle combine ainsi le mystère et le familier dans une mythologie personnelle qui ne se limite pas à une simple question de métissage mais questionne la fabrication des images.

L’atelier, conçu dans le cadre du partenariat avec la marque Petit Bateau, s’est construit autour de la création d’un costume. Accès sur la couture et la composition des tissus, d’autres matériaux ont été utilisés afin d’apporter en valeur ajoutée dans l’assemblage final. Sont ainsi nés d’une thématique marine, un masque à jumelles fait de papier mâché, un sceptre-ancre marine sculpté dans une branche de buis, un chapeau-gouvernail et un ensemble pensé avec les tissus mis à disposition par la marque de vêtements.
Comme revêtu de l’uniforme du capitaine, encadrée par de petits matelots au masque marin, une jeune sirène pouvait défiler devant un public attentif, soucieux de voir la nouvelle collection automne-hiver de Petits Bateau, « made in » La Source-Villarceaux.

Vacances de la Toussaint : 20 - 31 octobre

"PORETAVles_racines2014webLes racines du lien"
Artiste : Alain Poret
Musicien (violon, luth), calligraphe, ébéniste-menuisier, cet autodidacte s’est initié aux techniques asiatiques avant de s’en éloigner pour développer sa propre écriture plastique. Il vit et travaille dans le Vexin.

Un  hêtre centenaire  malade  a été  abattu dans le domaine de Villarceaux. L’aventure était en route ! Ce colosse, allongé sur le sol, méritait une seconde vie. D’où l’idée de raconter une histoire et de le mettre en valeur.
13 adolescents ont ainsi relevé le défi. Après quelques exercices pour se familiariser avec les outils (gouges, maillets, ciseaux, râpes, limes…), le travail sur le totem a commencé. Des dessins préparatoires ont permis de se mettre d’accord sur la composition finale : deux mains protectrices tenant la Terre sur laquelle se dressent  des personnages, symboles de la diversité humaine. Des doigts de ces personnages jaillissent un arc-en-ciel accueilli par un soleil flamboyant, irradiant l’espace de son énergie créatrice. 
Puis, l’idée d’y adjoindre des bancs et d’en faire un lieu de rencontre et de partage est venue naturellement. Des gravures symbolisant des concepts universels ont aussi été réalisées avec  une défonceuse (outil spécifique utilisant une fraise pour graver le bois).
Ce totem sera installé de façon pérenne dans l’écosite  de la Bergerie à Chaussy.

Vacances de la Toussaint: 20 - 24 octobre

TRUDAEVthatre_dombres2014web"Théâtre d'ombres animées"

Artiste: Edel Truda 

Diplômée d'une Licence Arts Plastiques en 2003 Montpellier 3- Diplôme Universitaire Art et Créativité 2006 Nîmes Vauban - Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique 2008 Beaux-Arts Nîmes, elle vit et travaille à Montpellier, comme plasticienne et vidéaste.

Sa démarche se conçoit comme un engagement poétique dans lequel elle aspire à la contemplation par la réalisation de dessins et de dessins animés. Convaincue que toutes « les choses » sont en lien, l'idée d'unité est présente. Un fil conducteur imprévisible se tisse au fur et à mesure de son avancée.

Les enfants ont réinventé un petit théâtre d'ombres avec des marionnettes en papier. Ils ont raconté une histoire pleine de magie. Ils mettent en scène leurs personnages devant l'écran sur lequel est projeté en arrière-plan, la bande graphique des décors composés par une multitude de collages, de papiers superposés ou ajourés.

 

Vacances d’été : 25 – 29 août


BandrierFVLesscribouillards_1"Les Scribouillards"
Artiste : Florence Bandrier
Cette artiste peintre a obtenu le diplôme de fin d’étude de l’EFFET, section photo, à Paris, en 1980.Elle travaille l’encre sur support papier et utilise les signes comme des images et les images comme des signes. Elle vit et travaille à Paris.

L’artiste a invité les enfants à imaginer une écriture, en fuyant toute ressemblance avec différents alphabets, même les plus anciens ou les plus lointains. Chacun l’a travaillée par le geste, pour qu’il soit personnel et esthétique. Libre de toute contrainte de sens, il l’a utilisée individuellement ou en groupe pour dessiner, écrire des textes, créer des mondes et exprimer l’invisible. Comme, par exemple, pour tracer le cri d’un animal, après une visite au zoo de Giverny ! Ils se sont ainsi émancipés des contraintes de l’écriture pour le plaisir, tout en jouant avec l’esthétique.

EychenneRVVoyageencarnett2014_1"Voyage en carnet"
Artiste : Romain Eychenne
Diplômé de Science Po Aix depuis 2012, il est issu d’une famille "internationale", et découvre très tôt l’univers du voyage : Europe, Afrique, Asie du Sud-Est, Océanie, Amériques. Pour cet autodidacte, la route devient vite une passion qu’il agrémente de souvenirs dessinés et rédigés dans de petits carnets de voyage." Contempler, échanger, traduire", telle est la clef qui ouvre sur son monde.

Les jeunes participants se sont transformés en nomades en herbe, rêvant d’ailleurs. Ils ont ainsi dessiné des paysages lointains, sans souci de réalité. Avec comme support, leur imagination. Ils ont traduit leur monde par le croquis, l’ont coloré avec l’eau et ont réinventé l’écriture. Ce fut leur mission… Leur voyage en carnet.

Vacances d'été : 18 – 22 août

MoasaCVEditioncollagest2014_1"Edition – boîtes à collages"
Artiste : Cdric-moasa
Né en 1982, ce plasticien et collagiste est diplômé de l'Ecole des beaux-arts de Caen. Ses travaux portent principalement sur l’image fixe et se concrétisent par le montage numérique, le collage, l’estampe et la photographie. À travers la mythologie, il cherche à mettre en évidence un dialogue actuel sur les questions liées au genre, à la nature et à la spiritualité. Sa pratique artistique passe d’abord par la création d’images puis, depuis 2012, par un travail en volume (papier mâché).

Premier pas vers le DIY (do it yourself) les enfants ont travaillé le collage individuellement et en groupe. Avec le désir de créer et quelques matières premières, cette discipline artistique leur a permis de stimuler leur créativité, de questionner le monde qui les entoure et de remettre en cause la notion de réalité, ou au contraire, la subjuguer. Une fois les images créées (portraits, cadavres exquis, cartes et affiches), elles ont été rassemblées dans une boîte personnalisée, le tout devenant un objet d'édition à part entière.

Vacances d'été : 4 – 8 août

FischerHVt2014_1"Capturer les mouvements"
Artiste : Hélène Fischer
Son travail s'articule autour des machines principalement domestiques, électriques ou mécaniques, qu’elle tente de faire dessiner pour elle. Il est aussi question d'une tentative de capture de mouvement ou d'inaction par une trace, un dessin, une tâche...

En partant du travail d'artistes tels que Jean Tinguely, les enfants ont bricolé diverses machines à partir d'un tourne-disque, d'un sèche-cheveux, de ventilateurs... qui leur ont permis d'expérimenter et de produire toutes sortes de dessins mécaniques.

HoueixLVDebullesenbullest2014_1"De bulles en bulles"
Artiste : Laura Houeix
Spécialisée dans la médiation auprès du jeune public, Laura Houeix anime des présentations et des ateliers pour le Musée en Herbe. Elle intervient également sous forme d’ateliers B.D. pour l’association Hop Hop Hope.

Les illustrateurs en herbe ont créé leur bande dessinée en respectant chaque étape de sa réalisation : cases, bulles, personnages aux grands yeux ou aux traits crayonnés, story-boards, onomatopées... De la rigueur et de l'imagination, en passant par les questions de cadrage et de lisibilité, ils ont mêlé leurs talents de scénaristes et de dessinateurs pour aboutir à une œuvre à la fois collective et personnelle. L’histoire : une nuit au Louvre, face à quelques-unes des œuvres les plus célèbres de l'histoire de l'art... qui réservent bien des surprises !

Vacances d'été : 28 juillet – 1er août

YunJVDelecriturelalumiret2014_1"De l’écriture à la lumière"
Artiste : Ji Yun
Cette plasticienne (dessin, installation, photo) a commencé à l’âge de sept ans en apprenant la calligraphie traditionnelle. Elle utilise d’ailleurs des éléments de la calligraphie coréenne dans ses créations.

En composant avec la calligraphie traditionnelle coréenne, les enfants ont inventé les idéogrammes de leurs prénoms. Entre écriture et dessin, les lettres se sont muées en papiers pliés, amenant à la réalisation d’exercices d’origami. Et lorsque le dessin prit le pas sur l’écriture, ce fut pour se déposer sur le papier de riz d’abat-jour inventés. Installées sur des structures réalisées en tiges de fer, ces feuilles colorées se sont transformées en lanternes.

GomisEVEntreMoietmoimmet2014_2"Entre Moi et moi-même"
Artiste : Elsa Gomis
Son travail, construit sur la base de ressentis personnels, vise à faire écho avec le vécu de chacun. À l’aide de films et d’installations vidéo qui mêlent des matériaux différents (photographie sous-marine, peinture ou archives familiales), ses recherches abordent les questions de la mémoire et de la transmission familiale. Elles la conduisent à rechercher une tension entre la mémoire qui nous revient telle un héritage et celle qui est objectivée, voire mise à distance.

Ce projet avec huit pré-adolescents s’est matérialisé par la constitution d’un autoportrait sur les thèmes suivants : "moi en super héros", "ce que je ressens", "ce que j’aime" et "le temps a passé". Il s’agissait d’ouvrir ces jeunes à d’autres pratiques picturales  mais aussi de leur faire effectuer une introspection afin de restituer l’image la plus fidèle d’eux-mêmes. Pour les accompagner, l’artiste leur a présenté des autoportraits réalisés par des artistes contemporains célèbres ainsi que quelques-unes de ses vidéos. Ils ont aussi pris la parole face aux autres et face à la caméra pour préparer une performance finale montrée à leurs familles et leurs proches. L’artiste, quant à elle, a réalisé huit petits films à partir de l’ensemble des matériaux visuels et sonores produits, comme autant de signatures marquant ce qu’ils lui ont donné et ce qu’elle a perçu d’eux.

Vacances d'été : 21 - 25 juillet


CooganRVEntreterreetlettret2014_1"Entre terre et lettres"
Artiste : Rose Coogan
Sculpteur  et céramiste née aux Etats-Unis, elle est diplômée de l’université d’Austin au Texas où elle a fait des études de peinture, de céramique et  de sculpture. Elle vit et travaille à Cléry-en-Vexin.

L’artiste a proposé aux enfants de s’inventer en sculpture : une structure de base en dur, une grande lettre posée comme le signe immuable de chaque prénom, que chacun a recouvert de terre qu’il a ensuite malaxée, pétrie, étalée, recouvrant la sculpture et donnant l’illusion qu’elle sortait de cette même terre. Une touche de couleur par-ci, par-là, un brin d’imagination et une histoire était née, avec son univers, ses rêves, ses doutes...

Vacances d'été : 07 – 11 juillet


YosmayanNVQuandleslettresprennentdesformest2014_2"Quand les mots prennent des formes"
Artiste : Nadia Yosmayan
Elle a obtenu le DNSAP en 2004. Depuis ses études à l’Ecole nationale des beaux-arts de Paris, elle travaille le dessin, la terre et la conception de pièces en céramique.

Les enfants ont travaillé sur l’élaboration d’un projet artistique en volume, utilisant la terre comme une façon de « construire » une phrase. "Toi et Moi" s’est émancipé de la tutelle du papier et du stylo, pour renaître de formes en 3D piochées dans l’imaginaire des enfants. Un monstre étrange, un lapin rigolo, une case africaine, une petite étoile… Ces nombreux objets furent placés ensuite de façon à faire apparaître au fil de la semaine les lettres d’une phrase. Des mots qui existent lorsque l’on prend de la auteur, puis disparaissent et se perdent dans le détail.

BertinSVforget2014_WEB"Exil"
Artiste : Simon Bertin
Après une formation en métallerie, il a mis en place son atelier de forge et de sculpture, en 2009, avant de partir cinq mois au Mali pour découvrir la forge traditionnelle. Il participe à de nombreuses expositions, anime des ateliers d'initiation à la forge et développe le "forgeomaton" (réalisation de portraits en direct à la forge).

Cet atelier était destiné à des  jeunes âgés de 16 à 19 ans, nouvellement arrivés en France pour la plupart, et qui vivent en foyer. Cette semaine a été l’occasion pour eux de découvrir la forge. Quatre enclumes et différents outils ont résonné dans la cour du domaine au son du martellement de l’acier. Passé le stade de l’initiation, une sculpture collective a été réalisée et présentée, valorisant le travail de ces jeunes.
Cette œuvre sera exposée dans les différentes structures accueillant ces mineurs isolés.  

Vacances de printemps  : 22 - 25 avril

TRUDAEVlanatureresplendit2014web"La nature resplendit…en cadavre exquis"
Artiste : Edel Truda
Cette plasticienne est titulaire d’une licence en Arts plastiques à Montpellier 3, du Diplôme universitaire Art et Créativité de Nîmes Vauban et du diplôme National Supérieur d'Expression Plastique des Beaux-arts de Nîmes. Sa démarche se conçoit comme un engagement poétique où elle aspire à la contemplation par la réalisation de dessins et de dessins animés. Convaincue que toutes "les choses" sont en lien, l'idée d'unité est très présente dans son travail avec un fil conducteur imprévisible qui se tisse au fur et à mesure de son avancée. Elle vit et travaille à Montpellier.

Cette expérience artistique a permis aux jeunes de découvrir comment se fabrique un film d’animation. Plusieurs techniques ont été expérimentées : le travail sur un "banc" avec un appareil photo monté sur un pied fixe, permettant de réaliser des scènes en bougeant certains éléments à chaque prise de vue ; le travail sur du calque ensuite scanné pour faire évoluer le dessin sur un autre calque. Ils ont ensuite inventé une phrase en "cadavre exquis" (forme inventée par les surréalistes permettant une collaboration libre) sur le thème de la nature. A tour de rôle, chacun a écrit une grande phrase qui fut enroulée, laissant juste voir le dernier mot qui inspirait la suite. Chaque enfant a ensuite illustré un morceau de cette phrase et, après avoir monté toutes ces petites scénettes, le résultat a donné un film très poétique. Une projection devant les parents et les enfants a clos cette semaine, chaque enfant repartant avec un CD du film.

 Vacances de printemps : 14 - 18 avril

VANDERSTEENCVrythm2014web2"Ryth’m et moi"
Artiste : Catherine Van Den Steen
Pour cette artiste peintre diplômée de l’ENSBA de Paris en section peinture, la photographie, le dessin et la peinture sont étroitement liés. Elle utilise le plus souvent la première comme un carnet de croquis qu’elle reprend dans un travail d’interprétation plastique. Elle habite et travaille en région parisienne.

Un diptyque comme une double page d’un livre enluminé. A partir de musiques aussi variées que Paco Ibanes, Nina Simone, Count Basie et les guitares de  Gabriella et Rodrigo, le groupe a cherché comment traduire avec le corps une "écriture de danse", comme l’a formulé un des enfants. Rythmes rapides ou lents, parfois répétitifs ou  improvisés, chacun a commencé par écouter pour sentir… Puis, du corps, les enfants sont passés au geste avec la peinture et la couleur en grand format. Les uns après les autres, ont habité l’espace du support, en mouvements, en superpositions, en jeux de lignes et résonnances de couleurs. Le format a ensuite été réduit à la bande et le tracé est devenu rythme en ligne, en "phrase", toujours en musique. 
Puis, le groupe est revenu à la notion de structure par la forme, la forme des lettres, celle de la première lettre de chaque prénom. Découpées dans la matière colorée, elles sont devenues "lettrines" dans lesquelles chacun a introduit des photographies avec des lézards et autres éléments de l’environnement. L’ensemble a composé des pages enluminées !

GRILLORVdeauversanvers2014web"Vers Anvers jusqu’à Auvers (Ou comment Vincent finit bouffé par les verres) "
Artiste : Raphaël Grillo
Diplômé du cours Florent en 2007, ce comédien est aussi metteur en scène, professeur d’art dramatique et auteur. Son premier roman  "En caisse" a été édité en 2013 aux éditions du Seuil. Il vit et travaille à Paris.

Pour cet atelier théâtre, l’association a investi les locaux de l’Espace loisirs et culture de Marines, en mobilisant des adolescents suivis par l’association et par cet espace pour monter une pièce de théâtre, à partir de tableaux de Vincent Van Gogh sélectionnés par les jeunes. Ces tableaux ont été mis en scène sous les directives du comédien-metteur en scène. Une occasion pour les adolescents de mettre leurs corps en mouvement, au service d’une histoire racontée qui fut aussi la leur. Des affinités qu’ils sont allés chercher dans la vie du grand peintre tourmenté, souvent incompris pour son siècle. Une façon originale aussi pour eux de se dévoiler par leurs rôles respectifs, d’exprimer leurs craintes, leurs contradictions et leurs sentiments. Pour eux, Van Gogh fut finalement une fenêtre ouverte sur leur monde, très souvent enclin au mal-être et aux addictions, liés à leur âge. Le théâtre fut la passerelle pour le traduire. Ce fut un moment riche pour chacun, durant lequel l’individu a été au service du collectif pour une meilleure appréhension de l’artiste et de son œuvre.

Vacances d’hiver : 24 - 28 février

GRILLORVltatdes2014WEB"L’état des statues"
Artiste : Raphaël Grillo
Diplômé du cours Florent en 2007, ce comédien est aussi metteur en scène, professeur d’art dramatique et auteur. Son premier roman  "En caisse" a été édité en 2013 aux éditions du Seuil. Il vit et travaille à Paris.

Approchez, Messieurs et Mesdames, et ouvrez vos oreilles ! Dans un instant, se tramera une histoire sans pareil. Ici, la nuit est noire, et c’est sous leurs manteaux que de nouvelles statues entrent dans le château …Ainsi commence la pièce écrite par les enfants et l’artiste. Par le biais de jeux théâtraux, l’artiste a  mené cette petite troupe, qui s’est produite en fin de cession devant un public de parents conquis. Cette semaine a aussi été l’occasion d’aller voir la  pièce "Un bon petit  diable" à Paris.  Le débat  qui a suivi avec les membres de la troupe leur a permis de poser des questions et de se familiariser avec le monde des comédiens. Nul doute que cette semaine suscitera des vocations !

GENINCVlabecedaire2014web"L’abécédaire"
Artiste : Cendrine Genin
Cette auteur et photographe est titulaire d’un master « Droit de l’enfant » obtenu à Paris 8  en 2008. Elle est aussi diplômée de l’école de photographie de Clarensac depuis 2010. Sensible à l’univers de l’enfance, elle s’est engagée comme auteur dans la littérature jeunesse dès 2006. Elle vit et travaille entre la Belgique et la France.

Cet abécédaire a été un voyage en écriture et en images au cœur de l’enfance. Parcourant l’univers sensible et intime des enfants, l’artiste a amené le groupe à se réinventer par les mots, parfois imaginés, et les images, souvent irréelles. Les enfants ont traduit leurs désirs, leurs rêves, leurs craintes et leur vision d’eux-mêmes, à l’aide de leurs propres silhouettes, mises en scène et reproduites sur du papier kraft. Véritables carnets intimes, celes-ci se sont remplies de dessins, gribouillages, collages, monstres inventés, définitions personnelles de l’enfant et de son univers.
Ces nouvelles "créatures" ont pu prendre leur véritable identité à partir de la première lettre du prénom de chacun, début d’un voyage qui s’est terminé au fond de leur imaginaire, au fond d’eux-mêmes.

Vacances d'hiver : 17 - 21 février

BIEWERSAGALLINEAUBVlechemin2014WEB"Le chemin des affûts"
Artistes : Adrien Biewers et Baptiste Gallineau
Adrien Biewers : cet artiste paysagiste est diplômé de l’Ecole du paysage de Versailles depuis 2013. "Que ce soit avec ou sans enfants, je dessine et parfois réalise des installations ludiques, avec comme philosophie de fabriquer tout en économie. Il suffit parfois de trouver un sens et une utilité à ce que nous appelons communément déchets." Il vit et travaille à Nancy.
Baptiste Gallineau : il est architecte,  diplômé de l’école nationale supérieure d'architecture de Paris Val de Seine d'Etat depuis juillet 2009, et paysagiste, diplômé de l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles, depuis 2013. "Mon travail est principalement basé sur la prise en compte du site et de la transformation des lieux par la conduite du vivant à travers les thématiques du détournement et de la poétique végétale. " Il vit et travaille à Paris.

Après avoir repéré un site "vierge" sur la lisière du bois du domaine de Villarceaux, les enfants ont créé un chemin. Tout d’abord délimité par des poteaux et des ficelles, ils ont défriché, dégagé et nettoyé ce chemin. Plusieurs espaces y ont été créés : une cabane, un refuge, une haie tressée et un espace circulaire bordé de morceaux de bois. Tous se sont approprié ce lieu pour en faire un terrain d’aventure où la création, la fabrication, et le jeu ont été les maîtres-mots de la semaine. Les artistes ont ainsi réussi le pari de mettre le végétal et le paysage au cœur de leur projet.


Programme 2013

Ateliers enfants-adolescents du mercredi

4e trimestre : 2 octobre – 18 décembre

FALSEEVlemuse2013web"Le musée du présent pour le futur"
Artiste : Eléonore False
Cette plasticienne, née en 1987 à Paris, a d’abord étudié le design textile à l’Ecole Olivier de Serres, avant d’obtenir récemment son diplôme de l'Ecole des beaux-arts de Paris où elle a travaillé dans l’atelier P2F. Elle a déjà participé à plusieurs expositions, en France et au Brésil.

Les enfants ont mené un travail d’investigation sur les traces que notre société actuelle allait laisser aux hommes du futur. Ils ont visité le Musée archéologique de Guiry-en-Vexin et se sont rendus sur le site archéologique de Genainville.
Ils ont réfléchi aux éléments importants qui caractérisent notre mode de vie aujourd’hui : moyens de locomotion, alimentation, vêtements, objets…
Pour illustrer ces thèmes, ils ont réalisé des moulages en plâtre, des peintures sur toiles, des photos où ils se sont mis en scène pour retracer la vie quotidienne. ils ont aussi relevé l’empreinte d’une plaque d’égout et de leurs chaussures, avec un crayon à papier.
Pour mettre en valeur leurs pièces archéologiques, ils ont ensuite construit des tables en bois qu’ils ont peintes de différentes couleurs pour créer "Le Musée du présent pour le futur".

3e trimestre

Il n'y a pas d'ateliers des mercredis lors de ce trimestre :
- en juillet et août : cf. ci-dessous les ateliers enfants-adolescents des vacances d'été
- en septembre : ateliers occupés par l'exposition annuelle

2e trimestre : 1er avril - 3 juin

HADAAWADJOAVlacaravanesecrets2013web"La Caravane de Mohamed"
Artistes : Hada Ahamed et Wadjo Atchanana
Ces deux artistes touaregs nigériens vivent et travaillent respectivement à Abarakan et à Timia, deux villages de l’Aïr dont les ateliers sont réputés dans toute la région. Maîtres du feu, ces forgerons réalisent depuis toujours les objets de la vie quotidienne : sacs, sellerie, cuillères, objets usuels… Outre l’artisanat traditionnel, ils créent aussi des bijoux, des masques et des objets décoratifs en pierre, bois, cuir et argent, et travaillent plusieurs pierres telles que le gypse et la pierre de talc dite pierre à savon.

Les deux artistes ont d’abord raconté une histoire autour du rituel matinal du thé à la menthe : celle de Mohamed qui se prépare à faire sa première traversée en caravane, de Timia à Bilma, pour aller chercher le sel. L’histoire a été traduite en Tamasheq, langue parlée des Touaregs, et en Tifinar, leur langue écrite. Pour réaliser un livre à partir de cette histoire, les enfants ont conçu une maquette avec trois décors - un village, le désert de nuit et le désert de jour – et créé certains éléments du décor - dromadaires, palmiers - en utilisant de la terre rouge. Ils ont aussi fabriqué des maisons avec des bandes plâtrées qu’ils ont recouvertes d’engobe (terre diluée avec de l’eau).
Ils ont ensuite été photographiés, habillés en villageois touaregs et en caravaniers. Les photos ont été imprimées et découpées à l’échelle de la maquette pour s’intégrer dans le décor. Chaque scène a ensuite été prise en photo par les enfants.
En marge de ce projet, ils ont également sculpté des bijoux touaregs et des animaux en pierre à savon (pierre tendre que l’on peut travailler facilement).

1er trimestre : 9 janvier – 27 mars

MASLENISHKAIVlemuse2013web

"Un musée imaginaire"
Artiste : Ivanka Maslénishka
Ce peintre a obtenu, en 2011, le Diplôme national supérieur d'expression plastique à l’Ecole des beaux-arts de Toulouse. Son travail se concentre sur la couleur, à qui elle voue un sentiment artistique presque religieux. Les relations entre les couleurs et les nuances, l’articulation de la couleur avec la forme, sont autant de préoccupations au cœur de son travail. Elle vit et travaille à Paris.

A partir de plans d’architecture, les enfants ont construit un musée imaginaire de deux salles - l’une représentant la nature, l’autre dédiée à l’homme – reliées par un « chemin-labyrinthe », symbolisé par des planches en bois peintes de différentes couleurs. Ils ont expérimenté la peinture et inventé des palettes de couleurs, en explorant les secrets du cercle chromatique. Dans la partie consacrée à la nature, ils ont peint des toiles représentant des paysages et des animaux. Dans celle concernant l’homme, ils ont construit des maisons en assemblant des morceaux de bois sur une feuille de papier qu’ils ont recouvert d’une tache de couleur  pour rappeler la palette chromatique.


Ateliers enfants-adolescents des vacances

Vacances de la Toussaint : 21 - 25 octobre

FALSEEVpierre2013web"Pierre et le loup"
Artiste: Eléonore False
Cette plasticienne, née en 1987 à Paris, a d’abord étudié le design textile à l’Ecole Olivier de Serres, avant d’obtenir récemment son diplôme de l'Ecole des beaux-arts de Paris où elle a travaillé dans l’atelier P2F. Elle a déjà participé à plusieurs expositions, en France et au Brésil.

Les enfants ont d’abord écouté l’histoire de Pierre et loup en dessinant leurs premières impressions avant de créer chacun une maquette de paravent illustrant six étapes clefs de l’histoire en utilisant du carton blanc qu’ils ont plié en accordéon. Pour illustrer l’histoire, ils ont découpé les personnages et le décor dans du papier Canson noir.
Les maquettes terminées, ils ont choisi dans chacune d’elles un élément pouvant être repris en plus grand sur un paravent collectif d’un mètre sur deux. Puis, ils ont peint les six faces des planches de bois en bleu en créant un dégradé allant du plus clair au plus foncé et ont à nouveau découpé le décor et les personnages dans du papier noir ensuite collé. Ainsi est né le paravent collectif de "Pierre et le loup".

Vacances de la Toussaint : 21 - 25 octobre / 28 – 31 octobre

BABOZEVlavanit2013web"Vanité, tout n’est que vanité… "
Artistes : Emilie Baboz et Danica Bijeljac
Emilie Baboz : diplômée d’une licence « histoire de l’art » en 1994, elle pratique la sculpture depuis 1995 et a suivi des cours du soir de dessin aux Beaux-arts en 2000. Elle aime jouer avec les matières. La nature et les mythes fondateurs de l’humanité sont sa source d’inspiration.
Danica Bijeljac : photographe et vidéaste, elle a obtenu sa licence Arts du spectacle option cinéma en 2001 à Paris 1, St Charles et un certificat préparatoire de maîtrise photo en 2004 à Paris 8, St Denis. C’est en tant que "chroniqueuse des origines", "collectionneuse de souvenirs", " interprète des rêves" que cette artiste poursuit ses expériences. Elle collabore à des projets réunissant la musique, le témoignage oral et l’écriture.

A partir de lieux originaux du domaine de Villarceaux, un conte fantastique a été créé : dans  le dernier poisson de l’étang du domaine, un pêcheur trouve un anneau où est inscrit : "Vanité, tout n’est que vanité". La suite de cette histoire a été inventée et mise en volume dans des boîtes-cadres réalisées comme des petits théâtres de poche. Les enfants ont pris des  photos qui - après avoir été photocopiées, découpées, colorisées à la craie - ont servi à recréer des décors composés de plusieurs plans. Ils ont aussi construit des personnages avec des éléments ramassés dans la nature. Le groupe a également travaillé sur l’écriture du conte. La scénographie et le lien entre chaque boîte se sont faits avec l’accord de tout le groupe.
La seconde semaine a permis de finaliser l’histoire commencée la semaine précédente et de réaliser les deux dernières boîtes-cadres. Les enfants ont aussi travaillé sur l’épilogue de leur histoire : une scène représentant le mariage du pêcheur et de la princesse. Tout le décor et les costumes ont été réalisés pendant la semaine.
Durant le vernissage, les enfants ont joué la scène du mariage devant les parents. Tous ont pu admirer la photo de cette scène et l’ensemble des boîtes lors de l’exposition annuelle.


Vacances d’été : 26 - 30 août

BANDRIERFVcestpasparceque20"C’est pas parce qu’on ne comprend pas que ça ne veut rien dire"
Artiste : Florence Bandrier
Peintre, elle a obtenu en 1980 le diplôme de fin d’étude de l’EFFET à Paris, section photo, en 1980. Elle travaille à l’encre sur support papier et utilise les signes comme des images et les images comme des signes. Elle vit et travaille sur Paris.
 
Les enfants se sont inventé un alphabet sans en dévoiler le sens. Sur des feuilles de papier, ils ont travaillé d’abord le geste d’écrire pour le rendre semblable à celui du dessin. Puis, avec des plumes, des calames, de l’encre de Chine et des encres aquarelles de couleur, ils ont joué avec les écritures et réalisé plusieurs tableaux. Emancipée du devoir de sens, l’écriture est devenue couleur et formes. Ils ont ainsi écrit et dessiné leurs pensées "l’espace d’un rêve".... sans souci pour les fautes d'orthographe !


MARTINEZMVdefilen2013web"De fil en aiguille…"
Artiste : Myriam Martinez
Cette plasticienne a fait ses études à l’Ecole des beaux-arts de Perpignan. Que ce soit en dessin, en sculpture ou lors d’installations, elle met en constellation des histoires cousues, dansées et habitées. Elle vit et travaille à Plougasnou.

Les enfants ont travaillé sur du tissu comme on peint ou dessine sur une feuille de papier, en utilisant des techniques pour libérer le geste, comme dessiner les yeux fermés. Ces exercices ont ensuite été adaptés au travail de la couture.
Ils ont brodé à la main, cousu à la machine à coudre et dessiné des motifs avec des feutres pour réaliser des travaux personnels (carnets, dessins) et des travaux collectifs tels qu’un livre de 50 cm2 en tissu et des grandes toiles. Les couleurs avaient été volontairement réduites au noir et au rouge, pour créer une unité dans les œuvres produites.

Vacances d'été : 19 - 23 août

sdgaucherotrsmanlanuitsauvage2013"La nuit sauvage"
Artistes : Sophie Gaucher et David Ortsman
Sophie Gaucher : sculpteur et dessinatrice, elle crée aussi des dessins animés. En 2005, elle a obtenu le Diplôme national d’arts plastiques à Poitiers puis, en 2011, le Diplôme national supérieur d’arts plastiques à l’École nationale supérieure des beaux-Arts de Paris. Fortement encrés dans l’organique, ses dessins semblent s’engendrer d’eux-mêmes, en d’infinies modulations constituant un bestiaire fantastique et drôle. À côté de ses expériences d’édition, elle confronte ses graphismes tortueux à l’espace à l’occasion d’interventions in situ. Elle vit et travaille au Pré-Saint-Gervais.
David Ortsman : plasticien, il obtient le Diplôme national supérieur d’Expression Plastique à l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Cergy, en 1999, et une maîtrise en Art et Science de l’art, en 2006. Il dessine, peint et conçoit des courts dessins animés. Ses dessins, très colorés, se situent entre le monde de l’enfance et la psychanalyse. Il vit et travaille à Paris.

Pour concevoir collectivement un dessin animé de cinq minutes qui raconte une succession de rêves, les enfants ont construit des personnages articulés comme des pantins, des décors de papier et des accessoires. ils les ont ensuite animés image par image, grâce aux appareils photos, banc-titre et table lumineuse mis à leur disposition. Ils ont également sonorisé le dessin animé en collectant différents sons qu'ils ont associés à leurs  dessins. Chaque participant est reparti avec un DVD du film.

Vacances d'été : 5 - 9 août

 GERTHMANEVlesplanetes2013.w"Les planètes"
Artiste : Elisa Ghertman
Peintre et plasticienne, elle obtient un diplôme national supérieur d'Expression plastique, en 2003, à L'Ecole nationale supérieure d'Art de Cergy. Dans son travail, la couleur, la dimension charnelle et organique sont très importantes. Elle travaille avec la singularité d'un espace, fait déborder la peinture, pour que cela soit intense, étrange et poétique. Elle vit à Villejuif et travaille à Paris.
 
Les enfants ont fabriqué de la "matière première" en effectuant des empreintes de feuilles, d’écorces d’arbre et de fleurs sur des feuilles de papier avec des craies grasses et de la peinture. Ils ont déchiré les papiers ainsi créés pour les coller sur des boules chinoises en papier et créer leurs planètes.
Parallèlement, ils ont travaillé la ligne en écrivant notamment leurs prénoms dans le but qu’aucune lettre ne soit dans le même esprit.
L’objectif de cette semaine était d’expérimenter différentes techniques (craies grasses, peinture, empreintes…) en cherchant une diversité de matières et de couleurs. Le travail s’est construit par succession d’expérimentations et de questionnements. Regarder les travaux effectués, les décrire, les classer, les mettre en valeur ont fait partie intégrante de l’atelier.
 
GERONIMICVlessecrets2013.we"Les secrets des sous-bois"
Artiste : Christelle Geronimi
Photographe, elle obtient un CAP de photographie à l’AFOMAV de Paris. Dans son travail, elle questionne le rapport de l’homme à la nature et la relation à l’espace qui a depuis toujours exercé une grande fascination chez elle. Cette obsession pour l’errance est devenue au fil du temps la base de sa démarche photographique. Elle vit et travaille en Corse.

La démarche pédagogique de ce projet était d’initier les enfants à la photographie par une nouvelle approche de leur environnement. Ils ont d’abord regardé et commenté des travaux d’artistes dont celui de l’artiste questionnant l’homme et la nature. Ils se sont ensuite baladés dans Villarceaux pour ramasser des feuilles, des écorces, du lierre et du bois pour se fabriquer un costume et créer ainsi un personnage habitant les sous-bois de Villarceaux. Ils ont aussi réfléchi à tous les aspects de leurs photographies : cadrage, pause, lieu, costumes. A la fin de l’atelier, chacun a écrit un texte présentant son personnage et ses pouvoirs.

Vacances d'été : 29 juillet -3 août

mdarelportraitsdecomposes2013Web"Portraits décomposés"
Artiste : Mathilde Darel
Cette photographe est diplômée du premier cycle de l’Ecole du Louvre ("histoire de la photographie") et des arts appliqués ("mode et environnement") de l’Ecole supérieure des Arts Appliqués Duperré.

L’artiste a conduit les enfants dans l’univers du portrait, sous des formes et des approches variées à l’aide de différentes techniques (coloriage, collage, découpage, dessin), de divers supports (papier, plexiglas, photographie) et de plusieurs matériaux (crayons de couleur, pastel, feutre, fusain, encre, peinture). Ils ont imaginé des portraits fantaisistes en mêlant leurs propres visages à d’autres figures. Cette galerie de personnages a été l’occasion de présenter une adaptation de "fixés sous verre" réalisés à la peinture sous plexiglas.

Vacances d’été : 22 - 26 juillet

bleguernaborigenes2013Web"Tjupurka ou le temps du rêve"
Artiste: Benjamin Leguern
Responsable de deux roulottes  itinérantes qui ont  pour vocation de sensibiliser à la création artistique, ce plasticien et graphiste autodidacte s’intéresse aux matériaux et aux objets abîmés, usés et dégradés. Ses derniers voyages lui ont ouvert les yeux sur la richesse des légendes, des rites ancestraux et sur les différentes cosmogonies. Il souhaite désormais développer son travail sur le thème du shamanisme. Il vit et travaille à Rouen.

"Le temps du rêve" - Tjukurpa en langue anangu des aborigènes d'Australie - est le thème central de leur culture. Il permettrait de communiquer avec  les esprits et de déchiffrer le sens des mauvais présages, des maladies et autres infortunes. Dans cette conception, chaque événement laisse une trace sur terre, tout dans la nature découle des actions d’êtres métaphysiques qui créèrent le monde et certains lieux ou animaux ont un "pouvoir de rêve" dans lequel réside le sacré.
Au cours de la semaine, chaque enfant a ainsi donné vie à son animal-totem. Il a ensuite fabriqué le masque à l’effigie de l’animal et le "didgeridoo" qui lui a permis d’incarner son personnage de shaman. A travers un diaporama animé, tous ont décrit leur "temps du rêve". Le Domaine de Villarceaux a été le théâtre de cette "mascarade" ethnique !

Vacances d’été : 15 au 19 juillet

KADYSZEWSKIgVaupresdeole2013web"Auprès d’Eole"
Artiste : Gilbert Kadyszewski
Attiré très jeune par le travail du métal, cet artiste plasticien a d’abord suivi une formation de chaudronnier puis de mécanique avant de prendre des cours aux Beaux-Arts de Rouen. Il a ensuite orienté son travail vers les arts du spectacle (décors et accessoires). En 2007, il a obtenu le 1er prix Eclat international pour "La Réconciliation" et, en 2008, il a créé "L'arbre à balancier" pour le Futuroscope de Poitiers. Il vit et travaille à Trie Château.

Douze adolescents ont réalisé une sculpture pérenne de 6 mètres de hauteur, destinée à l’Ecocentre de la Bergerie, à Chaussy. L’idée de départ était de réaliser une œuvre en interaction avec le vent. Les techniques retenues ont été la forge et la soudure. Passé le temps d’initiation au travail du métal, les jeunes se sont attelés à la réalisation de l’œuvre, en axant leurs recherches sur la recherche d’équilibre et la mobilité des éléments. Leurs efforts ont été couronnés de succès puisque la sculpture installée réagit délicatement au vent !
En parallèle de cet atelier, un  groupe "cuisine" de quatre jeunes s’est relayé  pour concocter de bons petits plats à tous les participants, intensifiant ainsi les liens au sein du groupe.

Vacances d’été : 8 juillet – 12 juillet

PORETAVsijetais2013web"Si j’étais un oiseau …"
Artiste : Alain Poret
Musicien (violon, luth), calligraphe, ébéniste-menuisier, cet autodidacte s’est initié aux techniques asiatiques avant de s’en éloigner pour développer sa propre écriture plastique.

L’artiste a demandé à chaque enfant de se mettre dans la peau d’un oiseau et de construire le nichoir de ses rêves. Après avoir fait quelques croquis, tous les ont peint à l’aquarelle et à l’encre de Chine sur des grands formats et ont décrit les particularités singulières de leurs habitats idéaux. Ces travaux ont servi de référence à leurs réalisations en volume, construites avec des matériaux de récupération (planches, tasseaux, bambous), en expérimentant différentes techniques de travail du bois : sciage, perçage, vissage, collage… Toutes les réalisations ont ensuite été peintes et les oiseaux fabriqués mis en situation dans leurs nichoirs de rêve.

Vacances de printemps : 29 avril - 3 mai

HADAWADJOVlacaraneMohamed2013web"La caravane aux secrets"
Artistes: Hada Ahamed et Wadjo Atchanana
Ces deux artistes touaregs nigériens vivent et travaillent respectivement à Abarakan et à Timia, deux villages de l’Aïr dont les ateliers sont réputés dans toute la région. Maîtres du feu, ces forgerons réalisent depuis toujours les objets de la vie quotidienne : sacs, sellerie, cuillères, objets usuels… Outre l’artisanat traditionnel, ils créent aussi des bijoux, des masques et des objets décoratifs en pierre, bois, cuir et argent, et travaillent plusieurs pierres telles que le gypse et la pierre de talc dite pierre à savon.

Pour préparer leur traversée du désert, les enfants ont fabriqué des sculptures de dromadaires. Ils ont d’abord limé de gros morceaux de polystyrène pour créer des armatures à la  forme de l’animal qu’ils ont recouvertes de bandes plâtrées pour les consolider. Chaque réalisation a été peinte avec trois couleurs de terre différentes : blanche, marron foncé et marron clair. Ils ont ensuite pensé au chargement de la caravane et à ce qu’elle pourrait transporter de précieux ou de secret (trésor, lettre, poème, bijoux, eau...) et récolté des éléments naturels (bois, cailloux, sable, feuilles) pour remplir des petits sacs en tissu fabriqués par eux-mêmes. Enfin, ils ont lié de petits fagots de bois pour accrocher le tout sur le dos de leurs animaux. Au fait, dromadaire se dit "alma" en tamasheq !

Vacances d’hiver : 11 - 15 mars

BRIFFAMVChronos2013web"L’objet dans l’espace"
Artiste : Marie Briffa
Titulaire du Diplôme national supérieur d'expression plastique option art de l’Ecole des beaux-arts de Lyon, en 2010, cette plasticienne pratique une forme de résistance à l'imaginaire sémantique organisé par l'intime ou le social. Elle travaille très souvent sur des objets qui sont liés à une structure et à un usage symbolique (contes, comptines, photos de familles ou rêves) dont elle extrait des motifs ou des singularités formelles pour les ré-agencer dans des configurations et des associations plastiques nouvelles. Ces œuvres proposent donc une curieuse résistance au sens et à l'interprétation. Elle vit et travaille à Paris.

Le décor en noir et blanc, réalisé à partir de l’histoire de Chronos, Dieu du Temps, qui remonte le temps pour combattre un ennemi, a été inspiré par des exercices de dessins préliminaires autour des objets présents dans l'atelier. Le dessin étant principalement une affaire de point de vue, les enfants ont expérimenté plusieurs approches, des dessins d'observation à ceux réalisés d'après mémoire ou nés de l’imaginaire. En portant leur attention sur différentes hauteurs et différents plans, ils ont pris conscience de la position de leur corps dans l'espace et des répercussions que cela induisait dans leurs interprétations graphiques. L’atelier s’est terminé par une séance photo pour immortaliser le décor, à partir d’un point précis et choisi par l’enfant.

TARAVKOVANVvoyage2013web"Voyage sur la Grande Ourse"
Artiste : Natalia Taravkova
Cette plasticienne a obtenu le diplôme national d’arts plastiques, à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, en 2008 et le diplôme national supérieur d’expression plastique, à l'Ecole supérieure d’art de Quimper, en 2010.
Ses réalisations plastiques s'inspirent souvent des sciences naturelles. Elles jouent sur le rapport micro/macroscopique et ont une résonance corporelle ou biomorphique. Mélangeant plusieurs techniques, leurs apparences permettent de se rendre compte du processus de création : un procédé lent et monotone (dessins de cercles concentriques, fabrication de “cocons” en fil à coudre), souvent confronté à une action spontanée, à la limite du contrôle (interventions en mousse polyuréthane, dessins avec des bulles de savon colorées). Elle vit et travaille à Paris.

L’artiste a embarqué les jeunes participants de cet atelier pour un voyage dans l’espace sur une planète lointaine, avec des cosmonautes et des extra-terrestres, dans une ambiance intersidérale ! Pour réaliser une maquette représentant une planète habitée, les enfants ont travaillé la pâte à modeler et abordé différentes techniques telles que l’assemblage, le modelage, la sculpture et le bas-relief. D’autres matières (polystyrène, bois, métal…), venues en complément, leur ont permis de couper, scier, râper, percer, visser, coller, peindre … L’artiste a ensuite photographié chaque personnage modelé puis les mises en scène animées par les enfants. Le tout a composé un livret individuel en couleur que les enfants ont rapporté chez eux.

Vacances d’hiver : 4 - 8 mars

MASLENISHKAIgribouilli2013w"Du gribouillis à l’abstraction"
Artiste : Ivanka Maslénishka
Ce peintre a obtenu, en 2011, le Diplôme national supérieur d'expression plastique à l’Ecole des beaux-arts de Toulouse. Son travail se concentre sur la couleur, à qui elle voue un sentiment artistique presque religieux. Les relations entre les couleurs et les nuances, l’articulation de la couleur avec la forme, sont autant de préoccupations au cœur de son travail. Elle vit et travaille à Paris.

Les enfants ont d’abord peint des gribouillis et des taches, pour libérer leurs gestes et découvrir la peinture abstraite. Aidés par l’artiste, ils se sont ensuite posé plusieurs questions : qu’est-ce c’est que l’art abstrait ? Qu’est-ce que c’est qu’une forme ou un geste juste ? Existe-t-il des formes et des gestes qui sont plus expressifs que d’autres, qui ont plus de présence que d’autres ? Ils ont fait des expériences en essayant de ne pas se soucier du résultat et du jugement des autres. Ensuite, ils ont peint des lettres, des mots, des formes et "écrit" des couleurs.

FALSEEVlesmythes2013web"Les mythes s’animent…"
Artiste: Eléonore False
Née en 1987 à Paris, cette plasticienne a d’abord étudié le design textile à l’Ecole Olivier de Serres avant d’obtenir récemment son diplôme de l'Ecole des beaux-arts de Paris où elle a travaillé dans l’atelier P2F. Elle a déjà participé à plusieurs expositions, en France et au Brésil.

Les documents anciens, ce que les hommes ont créé et imaginé dans le passé, ont été les sources d’inspiration de l’artiste pour animer cet atelier. Les enfants ont ainsi découvert les mythes grecs des douze travaux d’Hercule et d’Orphée et Eurydice. A partir de ces histoires qui participent de la création du monde et sont donc toujours contemporaines, ils ont exercé leur imagination et leur créativité, en réalisant des sculptures mobiles, flottant dans les airs. Animés poétiquement par le vent, ces mobiles géants de 3 mètres de haut ont été construits avec du tissu et du carton, en utilisant diverses techniques : collage, découpage, couture…